Demain, jeudi 14 juin, le tribunal de BESANÇON sera entièrement mobilisé par l’audience qui devra statuer sur l’appel demandé par le CHU MINJOZ à propos de sa condamnation pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui sur la gestion calamiteuse du risque amiante entre 2009 et 2013. La première condamnation était historique et inédite en France, mais très clémente. Nous verrons demain si la justice confirme et de quelle manière. Les parties civiles dont la CFDT (la fédération et le syndicat départemental du Doubs) sont confiantes.

Suivez comme si vous y étiez sur le fil twitter de la CFDT Santé Sociaux du Doubs avec le hashtag #ProcesCHRU